Un guide pratique de l’entrepreneur social en Asie du Sud-Est

Jeudi 26 mai 2022

Dans le cadre du projet FIPESA, l’un des objectifs est de modéliser et pérenniser les modèles économiques des entreprises sociales de formation et d’insertion professionnelle. La population de nombreux pays d’Asie du Sud-Est est particulièrement jeune. Ces jeunes n’ont souvent pas les compétences requises par le marché du travail, malgré les besoins grandissants des entreprises, particulièrement dans des secteurs comme celui du tourisme et de l’hôtellerie-restauration. L’éducation et la formation sont donc clés pour permettre de relier ce besoin social et cette opportunité économique. Cependant, le secteur de la formation professionnelle reste encore peu développé. Afin de rendre la formation accessible aux populations les plus vulnérables de manière pérenne, un nouveau modèle se développe : celui d’entreprises sociales de formation et d’insertion professionnelle.

Dans ce contexte, une étude ‘Social Business Study’ a débuté, en 2021, au Cambodge dans 3 écoles partenaires du projet (Pour un Sourire d’Enfant, Sala Baï, Ecole du Bayon), afin d’analyser les différents modèles de formations existants et faire ressortir les bonnes pratiques ainsi que les étapes incontournables pour mettre en œuvre un modèle durable. Les conclusions de cette étude proposeront différents scénarii qui découleront de ces observations et interviews menés au sein de ces 3 établissements. Un guide de bonnes pratiques sera ensuite édité et servira de référentiel pour tout établissement de formation professionnelle ou tout individu souhaitant développer une entreprise sociale.

Pour Martin Thiébaut, Directeur Général Délégué d’Auteuil insertion, (Filiale d’Apprentis d’Auteuil), il est important d’apporter une valeur ajoutée à cette étude, avec son regard d’entrepreneur social sur ces modèles existants, afin de les pousser à aller plus loin dans l’emploi des jeunes à travers la mise en place d’entreprises sociales.

Les résultats de cette étude seront disponibles, sous forme de guide des bonnes pratiques, d’ici l’automne 2022.

Retour à la liste