Renforcer l’employabilité des jeunes au Maroc

Lundi 17 octobre 2022

Malgré une croissance économique soutenue, la population marocaine fait face à de profondes inégalités socio-économiques, aggravées par la crise sanitaire. Les jeunes peu ou pas qualifiés constituent la couche de la population la plus marginalisée.

Dans ce contexte, il devient urgent de renforcer les actions en faveur des jeunes non-diplômés.

Le projet Najah, en partenariat avec les associations locales Al Karam, 100% Mamans et l’Heure Joyeuse, a pour ambition de contribuer à l’insertion socio-économique des jeunes marocains et marocaines des zones urbaines (Casablanca, Marrakech, Safi, Tanger) et rurales (Ouled Hassoune). Cela à travers le renforcement de leur employabilité, l’accompagnement vers l’insertion professionnelle, la mise en place de parcours de formation et d’accompagnement à l’entrepreneuriat, et l’appui aux organisations œuvrant pour l’insertion professionnelle des jeunes éloignés de l’emploi.

Dans cette optique, 18 éducateurs et formateurs de nos 3 partenaires locaux ont suivi une formation, les 27-28 et 29 septembre, afin de mettre en place des actions pour cultiver la relation avec les entreprises du tissu économique local. Les thèmes abordés par les intervenantes, Maëva Raux, responsable développement et ingénierie pédagogique – Pole Insertion et Marie-Thérèse Gendron, directrice de territoire retraitée, englobaient notamment l’identification des entreprises et des secteurs porteurs, comment adopter la juste posture pour entrer en relation avec un chef d’entreprise, apporter des réponses à ses possibles appréhensions ou encore s’enrichir des pratiques en cours auprès des partenaires présents.

L’objectif de cette formation a été, pour les professionnels, de réfléchir ensemble à comment mieux répondre aux besoins des jeunes et des entreprises, de trouver ensemble des solutions afin de contribuer au renforcement de l’employabilité des jeunes et l’accompagnement vers l’entrepreneuriat (stage en entreprise, auto-entreprenariat, maitrise de l’entretien d’embauche, etc). La formation a mis en lumière les problématiques communes aux différentes régions représentées, la difficulté de reprendre le lien avec les entreprises après une période difficile, qu’a été la crise sanitaire de 2020-2021, par exemple. Les techniques et outils d’animation apportés par les intervenantes vont permettre de travailler la méthodologie à mettre en place afin de mieux solliciter les entreprises locales dans le but qu’elles puissent adhérer aux objectifs de réinsertion et d’employabilité des jeunes accompagnés.

Le projet a pour objectif d’accompagner 3150 jeunes marocains et marocaines âgés de 15 à 30 ans, en difficultés d’accès à l’emploi, dont au moins 40% de filles en vue de leur insertion par l’emploi ou l’entrepreneuriat.

Retour à la liste