255

Journée internationale des familles : soutien aux familles fragiles au Cambodge et aux Philippines

Samedi 15 mai 2021

Instaurée depuis 1993, la Journée internationale des familles (15 mai) a pour but de mieux faire connaître les questions liées à la famille et aux enjeux sociaux et économiques qui les concernent. A cette occasion, nous souhaitons rappeler le rôle fondamental de la famille dans le développement et le bien-être des enfants.

Via Familiis : un projet international et innovant d’accompagnement des familles en Afrique et en Asie

De nombreuses familles, faute de ressources financières, relationnelles et éducatives peinent à assurer leur rôle parental, les enfants se retrouvant alors particulièrement vulnérables. Convaincus de la place centrale de la famille dans la protection et le développement des enfants, la FAAI et ses partenaires locaux en Afrique (au Burkina Faso, en RDC et au Mali) et en Asie (au Cambodge et aux Philippines) lancent un nouveau projet international : « Via Familiis ». L’objectif premier est de promouvoir le rôle de la famille en favorisant la capacité d’agir des familles défavorisées, car l’accompagnement des enfants vulnérables vers une (ré)insertion durable est indissociable de l’accompagnement de leur cercle familial.

A partir de cette année, nos partenaires asiatiques, Women’s Resource Centre (WRC) basé au Cambodge et l’association Caméléon aux Philippines, offrent un espace, créé avec et pour les familles qu’ils accompagnent : la Maison des familles. Ces Maisons sont des lieux de rencontres ouverts aux familles et parents ayant pour but de les aider à rompre avec l’isolement et de renforcer leur capacité d’agir et leurs pratiques éducatives. Les Maisons permettent de recréer un cercle de sociabilité et de solidarité dans la communauté où les parents peuvent se réunir, partager leurs expériences et apporter leur soutien à d’autres parents qui connaissent des situations similaires. 

Ces lieux sont autant animés par les équipes de nos partenaires, que par les familles elles-mêmes, qui participent et organisent des ateliers selon les besoins. Cette gestion horizontale vise à redonner confiance aux parents et permet aux équipes d’offrir un soutien adapté aux demandes exprimées par les usagers. Ainsi, chaque Maison des familles propose des activités spécifiquement liées aux besoins, au contexte social et culturel.

La Maison des familles d’Iloilo, aux Philippines

Aux Philippines, l’association Caméléon accompagne depuis des années les familles défavorisées d’Iloilo. Sur l’île de Panay, une grande partie des familles font face à une insécurité financière, sociale et émotionnelle qui entrainent souvent la déscolarisation de leurs enfants, et des mariages et grossesses précoces. Les problématiques de violences intrafamiliales sont répandues sur l’île.

Dès le début du projet, les familles ont pris part à la conception et la construction de la Maison, leur permettant de s’approprier l’espace et de créer des opportunités de travail pour les membres des familles à la recherche d’emploi.

Cette collaboration étroite avec les familles a permis aux équipes de Caméléon de créer du lien, de leur offrir un soutien en amont et de les consulter pour que le lieu et les activités proposées soient au plus près de leurs besoins. Un processus dont nous parle Isaiah Cabenero, Agent de développement communautaire, « nous sommes heureux de partager nos progrès, certains des premiers défis auxquels nous avons été confrontés, et surtout les joies du travail en étant avec les familles dans la communauté. Nous sommes convaincus que nous finirons tous par être fiers et comblés."

A son ouverture, prévue en Juin, la Maison offrira un espace de jardinage, des activités parents-enfants et des ateliers de discussion et de sensibilisation aux droits de l’enfant, de la femme et à la tolérance.

 

La Maison des familles à Siem Reap, au Cambodge

Au Cambodge, l’association Women’s Resource Centre (WRC) intervient dans les quartiers défavorisés de Siem Reap et accompagne les familles en difficulté. Proche des temples d’Angkor, Siem Reap est un haut lieu touristique où les familles vivent de travaux journaliers précaires dans le milieu du tourisme ou de l’agriculture. Les violences domestiques et la dépendance financière que connaissent les mères de familles sont au cœur du travail de WRC.

A travers la Maison des familles, notre partenaire vise d’une part, à travailler sur les questions d’indépendance des femmes et à leur offrir un soutien psychosocial. D’autre part, WRC travaille sur les problématiques intrafamiliales en animant des sessions de conseil avec les pères de familles.

Si la Maison est prête à accueillir les familles, la crise sanitaire actuelle et le confinement total en place au Cambodge ne permettent pas pour l’instant de réaliser les activités prévues. Les familles de Siem Reap sont particulièrement fragilisées, car leur revenu dépend en majorité de l’activité touristique, au point mort depuis le début de la pandémie. Pour pallier à cette situation, les équipes de WRC distribuent des paniers solidaires et réalisent un suivi hebdomadaire des familles par téléphone.

Dans le contexte actuel de la crise sanitaire, il est plus que jamais nécessaire de soutenir les familles les plus vulnérables afin de leur permettre d’assurer leur rôle parental et de protéger leurs enfants !

Retour à la liste