20 novembre : retour sur les célébrations internationales des droits de l’enfant

Mercredi 08 décembre 2021

Le 20 novembre dernier, la journée internationale des droits de l’enfant était célébrée partout dans le monde. Pour la FAAI, cette journée mondiale est synonyme de célébration de la Convention Relative aux Droits de l’Enfant et l’occasion de réaffirmer notre engagement auprès des enfants pour le respect de leurs droits.

Les droits de l’enfant promeuvent la protection, le bien-être et le développement des enfants mais s’inscrivent également dans un cadre et des objectifs bien plus larges : réparer l’avenir de nos enfants, les sensibiliser aux thématiques actuelles est d’autant plus important pour assurer un futur brillant pour tous. En effet, les droits des enfants méritent d'être mieux connus dans le monde, leur méconnaissance peut être à l’origine d’inégalités ou de violences, même involontaires de la part du cercle rapproché de l’enfant ou des autorités.

C’est pourquoi le travail de sensibilisation aux droits de l’enfant à l’échelle internationale constitue une étape centrale dans l’action de la FAAI pour la protection de l’enfance.

Nos partenaires internationaux ont organisé des activités permettant à tous les acteurs impliqués de la protection de l’enfance - éducateurs, travailleurs sociaux mais aussi les parents et les enfants, de s’exprimer sur ces droits fondamentaux. En République Démocratique du Congo (RDC), à Madagascar et au Congo, nos partenaires s’expriment.

 

A Madagascar - les droits de l’enfant et la protection de l’environnement

Chaque année, nos partenaires locaux célèbrent le 20 novembre avec les enfants qu’ils accompagnent, une occasion spéciale « de passer un moment agréable, dans un environnement très différent de leur quotidien de la rue. C'est un moyen de leur donner l'espoir, l'envie, la volonté de changer » partage Christine Magny, Coordinatrice de Graines de Bitume.

Les associations partenaires de notre projet « Sandratra » (Graines de bitume, NRJ, HARDI et Manda) se sont réunies pour une journée de reboisement avec comme message clé « les enfants ont le droit de vivre dans un environnement plaisant et durable ».  En effet, Madagascar est fortement impactée par le dérèglement climatique, et la famine qui sévit dans le Sud Malgache depuis 3 ans vient d’être déclarée « première famine due au changement climatique » selon le Programme Alimentaire Mondial.

Cette mobilisation a réuni 980 jeunes et a permis de les sensibiliser aux risques environnementaux et l’importance de préserver la nature : « l’enfant a le droit de vivre dans un environnement sain. Il devient alors acteur, petit ambassadeur de la planète » explique Héry, Responsable pédagogique de Graines de Bitume. Une belle occasion pour porter un plaidoyer auprès des autorités nationales comme nous l’explique un éducateur du centre NRJ « pour mettre en place une collaboration entre l’Etat et la société civile qui travaille auprès des enfants, mais aussi de rappeler aux parents leur responsabilité dans la réalisation des droits de leurs enfants ».

 

Au Congo : la promotion des droits pour tous les enfants

En République du Congo, notre partenaire le REIPER a tenu sa quatrième édition du festival des droits de l’enfant. Au programme, une table ronde sous le thème « Promotion et protection des droits de l’enfant pour un Congo digne des enfants » à laquelle ont été conviés le secteur de la protection de l’enfance, des représentants des autorités locales et nationales.

Cette journée est l’occasion pour les professionnels de la protection de l’enfance « d’affirmer leurs devoirs, reconnaitre que les hommes et les femmes doivent donner à l’Enfant ce qu’ils ont de meilleur, sans considération de nationalité, de croyanceAu-delà de toute célébration festive, il est important de montrer ce jour-là que l’enfant qui a faim doit être nourri, l’enfant malade doit être soigné » explique Joseph Likibi, Coordinateur du REIPER.

La table ronde a permis d’interpeller les pouvoirs publics et de formuler des propositions d’amélioration de la politique de protection de l’enfance. Pour terminer les célébrations en beauté, un spectacle culturel de sensibilisation s’est tenu avec la participation active des enfants et des artistes.

 

En République démocratique du Congo : une célébration sous l’angle de la protection

Notre partenaire le REEJER a organisé un dialogue communautaire dans l’une de ses structures membres Vivre et Travailler Autrement (VTA) qui accueille des jeunes filles. L’évènement, organisé dans un espace public sous le thème « Droits à la protection », a réuni plus de 500 participants. Les autorités politiques communales ainsi que des membres de la police ont assisté aux chants, danses et saynètes de théâtre présentées par les jeunes bénéficiaires.

 « Amenons nos enfants à cerner leurs droits et devoirs, les promouvoir et les défendre. Ce serait une meilleure stratégie pour assurer la protection de tous les enfants, y compris ceux en situation difficile » conclut un éducateur du REEJER.

 

Mobilisons-nous pour transformer les droits édictés par la Convention internationale des droits de l’enfant en actes concrets en faveur de tous les enfants sans exception !

Retour à la liste