117

Travail de plaidoyer au Pérou

Jeudi 29 mars 2018

Pour le Pérou, l’année 2017 a été marqué par un évènement majeur, celui de l’examen périodique universel (EPU), qui relève du mécanisme central du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU.

Dans ce cadre, le gouvernement péruvien se doit de présenter l’ensemble des mesures qu’il a prises pour améliorer la situation des droits de l’homme sur son territoire. Malheureusement la situation des enfants en situation de rue n’est toujours pas considérée et prise en compte de façon adéquate par les représentants nationaux et locaux. Cet exercice politique permet donc à Apprentis d’Auteuil, la FAAI et notre partenaire local Qosko Maki de mettre en avant nos expertises institutionnelles, professionnelles dans la revendication des droits fondamentaux des enfants et des jeunes avec qui nous travaillons.

Grâce à une coalition formée par notre partenaire Qosko Maki et 4 autres institutions reconnues, dont Apprentis d’Auteuil, des résultats notoires ont pu être identifiés :

  • Une note publiée sur le site de l’EPU à l’ONU (mars 2017)
  • Une dizaine d’ateliers et d’actions de sensibilisation sur les droits fondamentaux des enfants auprès des acteurs de la société civile péruvienne et représentants gouvernementaux
  • Un discours mené dans le cadre de la pré-session de l’EPU, à Genève devant les missions diplomatiques (Octobre 2017)
  • La publication à venir d’un livre sur l’EPU Pérou, conjointement avec d’autres coalitions péruviennes

Le travail de plaidoyer des acteurs locaux est donc primordial afin de mettre la lumière sur les manquements gouvernementaux en matière d’avancement et de défenses des droits fondamentaux et ainsi alerter l’opinion publique sur les actions en cours et la réalité rencontrée par les acteurs sociaux sur le terrain.

Retour à la liste