231

Madagascar - Ouverture d’un centre d’accueil de nuit pour filles

Vendredi 24 juillet 2020

Alors que Madagascar voit son confinement se prolonger face à l’explosion des cas de Covid-19, passant de 2 214 cas au début du mois à 7 548 au 23 juillet (OMS), le Centre NRJ, notre partenaire opérant à Antananarivo, poursuit sa mission de protection des enfants vulnérables. Le 14 juin dernier a marqué l’histoire du centre, puisque celui-ci a ouvert son premier gîte de nuit pour filles, une initiative impulsée par les jeunes filles elles-mêmes, désireuses de pouvoir elles aussi être hébergées. Dans sa newsletter, le Centre NRJ souligne l’importance de cette initiative dans la poursuite de ses missions :

 « Comme depuis toujours dans son histoire, le Centre répond aux besoins des plus pauvres selon sa capacité. Depuis les 33 années de sa (le Centre NRJ) fondation, la date de 14 juin 2020 est à marquer d'une pierre blanche car il a vu arriver des filles à l’accueil de nuit. »

L’accueil de ces jeunes filles est d’autant plus significatif qu’il intervient dans un contexte de crise sanitaire, où les droits des enfants en situation de rue sont mis à mal et où les jeunes filles figurent parmi les populations les plus vulnérables (Voir l'article). Offrir un lieu sûr pour se protéger du COVID-19 est donc l’un des principaux défis actuels. Ce défi est d’autant plus important que les enfants en situation de rue, de par leur mode de vie mobile, sont très peu enclins à rester confinés.

Au-delà de l’accueil fournit, le centre NRJ se réorganise pour proposer aux jeunes filles et garçons des activités ludiques et éducatives pendant le confinement : les jeunes étudient le mardi, et le jeudi est réservé aux loisirs. La création de groupes permet également de responsabiliser les jeunes en leur donnant des tâches quotidiennes. Un jeune décrit le nouveau fonctionnement du centre dans une lettre : « On nous a divisé en 7 groupes composés de filles et de garçons. Le travail de notre équipe consiste à piler le riz, le maïs, nettoyer le réfectoire, faire la vaisselle, mettre le couvert et couper du bois mort. Les activités qu’on apprécie le plus sont couper le bois et faire la cuisine. Notre équipe porte le nom ‘Léopard’ et chacun de nous est très motivé. »

Retrouvez plus d’informations sur le projet de prise en charge des enfants en situation de rue à Madagascar, en cliquant ici

Retour à la liste