204

Le Projet Najah - « Lancement de la première promotion du dispositif d’accompagnement à l’entrepreneuriat à Casablanca »

Mercredi 23 octobre 2019

Le projet Najah de réinsertion professionnelle des jeunes vulnérables est actuellement mené au Maroc. Ce projet de la Fondation Apprentis d’Auteuil International en collaboration avec les associations marocaines l’Heure Joyeuse et Al Karam, est plus que jamais nécessaire dû à l’accroissement du chômage touchant plus de 26,5% des moins de 25 ans dans le pays.

Le projet Najah a pour objectif l’insertion socio-économique de 2 910 jeunes âgés de 15 à 30 ans, en difficultés d’accès à l’emploi. Ces jeunes, dont au moins 35 % de filles, bénéficient, durant trois années (2018 – 2020), d’un suivi socio-professionnel et éducatif en vue d’une insertion durable dans la société active. Le projet collabore avec une trentaine d’entreprises et artisans de Casablanca, Marrakech et Safi qui prennent en stage ou en emploi ces jeunes.

Ce projet permettra entre autres la formation d’une première promotion d’accompagnement à l’entrepreneuriat pour les jeunes de Casablanca, par l’association l’Heure Joyeuse. Cette promotion débutera en décembre 2019 par une formation en gestion, entrepreneuriat et création d’entreprise.

Ce nouveau projet a vu le jour après une analyse minutieuse du contexte et des besoins de la population cible du projet Najah. Cette analyse s’est accompagnée d’une visite des dispositifs d’insertion d’Apprentis d’Auteuil afin d’échanger sur la construction de la pédagogie d’accompagnement à l’entrepreneuriat.

Une fois que les jeunes auront suivi la formation et mis en place leur activité économique, le projet a pour ambition d’établir un suivi de leurs créations d’entreprise. L’objectif étant d’assurer la viabilité des projets mis en place par les jeunes, de renforcer la formation sur les aspects liés à la gestion de leur affaire, et de prévenir les défis qu’ils affronteront. Tous les jeunes qui auront créé leur entreprise seront accompagnés par l’équipe entrepreneuriat de l’Heure Joyeuse dans cette phase post-création pendant 6 mois.

En outre, le projet vient en appui au dispositif des Cellules d’Orientation et d’Insertion Professionnelles (COIP), tenus par les associations partenaires dans ces trois villes. En 2018, ces centres ont accompagné 1 057 jeunes dans leurs orientations professionnelles.  

Suite au premier atelier d’échange entre professionnels organisés au mois de mars passé, un deuxième atelier, organisé le 21 et 22 novembre 2019 aboutira à la création du guide ‘cellule d’orientation et d’insertion professionnelle’, afin de mieux faire connaître ce dispositif et de pouvoir faciliter sa diffusion au Maroc ou dans d’autres pays. Ce deuxième atelier accueillera les équipes du REEJER (République Démocratique du Congo), qui viendront prendre part à un échange avec les équipes de l’Heure Joyeuse sur la mise en place de leurs dispositifs respectifs d’accompagnement à l’entrepreneuriat pour les jeunes en difficulté d’insertion.

Enfin, les deux associations prendront part à la communauté de pratiques et de savoirs, un programme d’échange et d’immersion professionnelles, sur les Enfants en situation de rue, qui se tiendra en avril 2020 à Marrakech sur la thématique de l’insertion professionnelle de ces populations vulnérables.

Retour à la liste