180

Adoption du rapport final de l’EPU du Congo – Déclaration orale au nom du REIPER

Thursday 14 March 2019

Aujourd’hui, à l’occasion de l’adoption du rapport final de l’Examen Périodique Universel (EPU) de la République du Congo, la Fondation Apprentis d’Auteuil International (FAAI) a pris la parole au Conseil des droits de l’homme au nom du REIPER et de la Fondation Apprentis d’Auteuil afin de partager son bilan de l’examen, mais aussi, et surtout d’inviter l’Etat congolais à collaborer plus étroitement avec le REIPER pour la mise en œuvre des droits des enfants.  

En début de session, Mr. Jean-Claude Gakosso, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais à l’étranger de la République du Congo, a annoncé que le gouvernement congolais acceptait, et par conséquent s’engageait à mettre en œuvre, 188 des 194 recommandations qui lui ont été adressées lors du passage de la République du Congo au troisième cycle de l’EPU en novembre 2018. Il a notamment précisé que les recommandations acceptées tombaient dans une des catégories suivantes : recommandations dont l’Etat congolais approuve l’esprit et la lettre, recommandations qui ont déjà été mises en œuvre, et celles dont la mise en œuvre est en court, conformément aux engagements internationaux en matière de droit de l’homme de la République du Congo. 

Dans sa déclaration, la FAAI a salué l’acceptation de toutes les recommandations relatives aux droits des enfants – s’élevant à 35 - par l’Etat congolais, et plus particulièrement celles reprenant nos demandes transmises aux Etats membres lors des pré-sessions de l’EPU en octobre 2018. De plus, la FAAI a noté avec satisfaction la prise en compte des droits des personnes porteuses de handicap, ainsi que les recommandations en faveur de la population carcérale. A cet égard, la FAAI a également encouragé la République du Congo à prendre des mesures spécifiques pour les mineurs incarcérés. Enfin, la FAAI a souligné le souhait du REIPER de renforcer le partenariat établi avec les institutions étatiques congolaises, afin de mettre en œuvre les droits des enfants en République du Congo.

Back to the list