157

Bamako, remise de kits d'installation pour les jeunes filles en formation

Thursday 25 October 2018

Au Mali, en partenariat avec l’Association Jeunesse et Développement du Mali (AJDM), le projet d’amélioration de l’employabilité et l’autonomisation de jeunes filles-mères vulnérables à Bamako, poursuit son développement. Le 5 octobre dernier, les jeunes filles ont terminé leur formation en couture ou restauration débutée en janvier. La formation comprend également une partie alphabétisation, permettant ainsi aux jeunes filles d’acquérir les bases de langage nécessaire à leur insertion socio-professionnelle.

Un moment important pour ces jeunes filles puisqu’elles vont rentrer en famille, pour celles dont la médiation familiale a fonctionné. Pour les autres, elles pourront rester au centre avec leur bébé le temps d’une médiation auprès de leur famille élargie à Bamako jusqu’à fin novembre.

Pour cette session, 29 jeunes filles ont validé leur formation, 21 en couture et 8 en restauration.

La fin de formation est marquée par la remise d’un kit d’installation. Les jeunes filles se préparent également à débuter leur stage de mise en pratique des savoirs acquis durant ces 9 mois. Ces stages de perfectionnement des acquis durent trois mois et ont lieu généralement auprès d’artisans locaux ou des restaurants et cantines partenaires de l’association.

Dans un souci d’améliorer sans cesse la qualité du projet et de la formation de ces jeunes filles, la sélection des 30 jeunes filles pour la promotion 2019 débutera en novembre afin qu’elles puissent être prises en charge dès décembre. De fait, les équipes ont remarqué des difficultés au niveau de la lecture et de l’écriture des jeunes filles démarrant leur formation. Il est donc prévu de faire un mois intensif d’alphabétisation et de séances de compétences transférables (modules de sensibilisation sur diverses thématiques pour préparer psychologiquement et physiquement les jeunes filles aux divers comportements à adopter dans leur activité quotidienne, en formation et au travail (ex : estime de soi, gestion des émotions, éthique et comportement au travail…). Elles débuteront ainsi leur formation professionnelle en janvier tout en poursuivant les cours d’alphabétisation, séances de causeries éducatives jusqu’à fin septembre (soutien à la parentalité, droit de l’enfant, reproduction sexuelle) et de compétences transférables).

Back to the list